EssaisNon classéSherco

Essai SHERCO 300 ST FACTORY 2016

Comme à leur habitude, les Sherco Factory se démarquent par une déco très flashy, assez proche de son homologue enduro, soit égayée de touches jaune fluo. De nombreuses pièces anodisées, une fourche et des jantes plus légères,
un moteur à course longue muni d’une culasse différente et d’un magnifique collecteur titane complètent la panoplie.
On déchante pourtant sitôt les premiers tours de roue… En effet, le moteur de la SHERCO 300 ST FACTORY cliquette fortement, et ce dès l’ouverture des gaz ! Réglée très pauvre du bas jusqu’au milieu de sa plage de régime, il nous sera difficile de trouver une réelle différence avec le moteur standard, si ce n’est que la violence de sa réponse le rend beaucoup moins efficace sur nos passages humides. Pour autant, ce moulin ne semble pas plus performant que l’origine : la troisième enclenchée à l’assaut d’un gros jump, le moteur s’assoit comme le ST standard lorsqu’on relâche l’embrayage… Il n’est donc pas plus rempli sur les bas régimes, seulement plus violent. Quant à l’embrayage Surflex-R, il est annoncé sans changement et effectivement, sur l’une comme sur l’autre, s’il se comporte très bien dans nos zones, il tire aussi un peu sur l’avant-bras. La fourche Tech est allégée par l’arrivée de tubes en aluminium au joli traitement antifriction noir, mais son fonctionnement est très proche de celui de l’élément d’origine. Concernant l’amortisseur, l’Öhlins monté sur la Factory s’annonce être une très bonne option, mais nous n’avons pas pu le préférer au Ollé R16V de la ST standard du fait de réglages internes mal adaptés… Après qu’un petit tour sur notre zone d’essai nous a rapidement confirmé que l’amortisseur se posait sur le tampon rien qu’en montant sur la moto, nous avons fait régler la précontrainte du ressort. Le comportement de l’Öhlins s’en est évidemment trouvé amélioré, mais le Ollé, qui s’affermit davantage en fin de compression, lui est resté supérieur et surtout plus cohérent avec le reste de la moto. Couplé avec une fourche plus légère, le Öhlins (ainsi réglé) renvoie la Sherco à un vieux défaut : l’avant allégé perd en guidage et l’arrière se montre mollasson. Le gain est par contre net en revanche au niveau du freinage auquel les nouveaux disques Galfer confèrent davantage d’agressivité et de précision.

Prix: 7 100 €

Retrouvez la SHERCO 300 ST FACTORY   dans un comparatif  face à la SCORPA 300 TWENTY FACTORY et la BETA EVO 300 FACTORY 2016 dans Trial Magazine N°75

Fiche Technique: • MOTEUR : mono 2-T refroidi par eau • 294 cm3 • 79 × 60 mm• carburateur Keihin PWK Ø 28 mm • boîte 5 rapports • mise en route par kick. • PARTIE-CYCLE : cadre tubulaire en acier Cr-Mo • Fourche Tech Ø 39 mm, déb. 165 mm • amortisseur Öhlins monté sur biellettes, déb. 175 mm • freins à disque AV/AR Ø 185/145 mm, étriers Braketec quatre/deux pistons.• DIMENSIONS : hauteur de selle : 645 mm • empattement : 1 322 mm
• réservoir : en 2,6 l • poids à sec usine : 68 kg.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Voir Aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer