A LA UNETrial Moto

Lettre ouverte au Président de la FIM

A la suite des incidents survenus lors du GP d’Europe à Ile Rousse, Bernard Delchevalerie a écrit au président de la FIM. La voici.
«Monsieur le Président,
Je vous écris en qualité de commissaire de zone (observer) bénévole ayant officié lors du Grand Prix d’Europe de Trial – L’Ile Rousse – les 24 et 25 mai 2014.
Je me permets de solliciter votre attention concernant le fait de course extraordinaire et exceptionnel qui s’est déroulé durant la première journée, le samedi 24 mai, à la zone 3, celle où j’officiais.
L’heure de départ était prévue au règlement particulier à 09h00, celle-ci a été reportée à 10h48, sans explication.
De plus les pilotes ayant demandé de rallonger le temps de course, au vu du tracé et pour des règles de sécurité, cette demande leur a été refusée.
L’incident qui incrimine les pilotes WORLDPRO a eu lieu a proximité de la zone 3, durant le 2ème tour, qui devant l’impossibilité de terminer la course dans les délais, ont envisagé d’arrêter la compétition. La direction de course, prévenue, a pris – après un certain délai – la décision de suspendre le temps de course de la durée de cette entrevue.
Malheureusement cela ne pouvait pas régler la situation.
Aucune information concernant cette décision n’a été transmise à l’organisateur, ni aux commissaires de zones (observers).
Les pilotes WORLDPRO ont donc continué la course, mais l’ont complètement arrêtée à la zone 2 du 3ème tour, car dans l’impossibilité de finir dans les délais impartis.
Cet incident provoqué par les pilotes engagés en WORLDPRO est tout à fait inadmissible et suicidaire.
Inadmissible vis à vis du club organisateur, dont la qualité du travail réalisé pour cette épreuve a été félicitée par les représentants de la Fédération Internationale et la Fédération Française.
Suicidaire pour les pilotes, car cela aura des conséquences pour leur avenir – licenciement, perte de contrats, perte de sponsors…
Suicidaire, car il met en danger le sport spécifique qu’est le trial, et il n’a pas vraiment besoin de cela.
Suicidaire, car il est la résultante de beaucoup de choses.
Mais, si des pilotes adultes, professionnels, se permettent de mettre en péril leur avenir, et par là même de renoncer à tous les sacrifices qu’ils ont endurés pour y arriver, il doit bien y avoir une raison.
Comme toute action suicidaire, il s’agit certainement d’un manque d’écoute, d’un manque de compréhension, d’un manque de communication. Et ce fait de course extraordinaire et exceptionnel est bien le résultat de cet ensemble de manques.
Donc, ne laissez pas mourir le trial, et engagez un vrai dialogue avec les pilotes WORLDPRO qui font que ce sport soit l’un des plus spectaculaires.
Vous faites vivre le pilotes, mais les pilotes font vivre la Fédération Internationale de Motocyclisme.
Vouloir les sanctionner au lieu de les comprendre, ne ferait qu’envenimer la situation. Pour la manche du dimanche 25 mai, la décision de rallonger le temps de course a permis que celle-ci se déroule parfaitement, et le spectacle offert par les pilotes a été apprécié par un nombreux public conquis.
Je vous remercie d’avoir consacré quelques instants à me lire, Monsieur le Président, et espère que vous pourrez apporter des réponses à mes interrogations.
Je vous adresse mes sincères salutations.»

Bernard DELCHEVALERIE

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer