ACTUS

Comment bien remorquer sa moto trial ?

Qu’il s’agisse d’une chute, d’une panne, ou simplement du besoin de se rendre sur zone, la remorque d’une moto trial se révèle incontournable. Cette opération s’avère relativement facile, à condition de recourir aux précautions évidentes et de se procurer le matériel adéquat. Comment y arriver efficacement ? Voici la marche à suivre pour charger votre engin sur une remorque. 

Le prérequis avant le chargement de la moto trial

En prime abord, il faut s’assurer que la remorque destinée au transport de la moto trial est équipée d’un éclairage et d’une plaque d’immatriculation semblable à celle du véhicule qui la tractera. Certaines remorques peuvent présenter un Poids Total Autorisé en Charge (PTAC) au-dessus de 500 kg. Dans ce cas, l’établissement d’une carte grise devient un impératif pour qu’elles soient autorisées à circuler. 

Par ailleurs, la remorque doit disposer d’une plaque minéralogique affichant le même numéro que celui de l’immatriculation de la carte grise. Une remorque dont le PTAC affiche une valeur inférieure ou égale à 500 kg est dispensée de carte grise propre. Toutefois, elle devra être équipée d’une plaque d’immatriculation semblable à celle du véhicule destiné à la tracter.

Pour finir, les sangles doivent présenter un état solide et disposer de crochets verrouillables si possible. Pour vous procurer des accessoires de qualité, rendez-vous dans les boutiques de renommée comme Rameder. Il est crucial que le véhicule faisant office de tracteur soit équipé d’une boule d’attelage compatible et d’une prise électrique. Cette dernière permet de connecter la remorque grâce au câble d’alimentation de l’éclairage de la plaque.

Les différentes méthodes de remorque d’une moto trial

Contrairement à une voiture, la moto trial ne peut être tractée simplement pour une destination donnée. Le recours à plusieurs méthodes se révèle nécessaire pour remorquer en toute sécurité. 

Le remorquage à plat 

Le remorquage à plat d’une moto trial implique une disposition de la moto sur une surface bien grande. Si cette méthode est assez prisée, c’est en raison du niveau élevé de sécurité offert. Une fois la moto sécurisée dans la bonne position, il ne restera qu’à faire usage d’une camionnette ou d’une remorque pour l’embarquer. 

Remorquage sur roue arrière 

Cette méthode de remorquage est rendue possible par un équipement spécial qui se fixe sur la boule de remorquage du véhicule. Son rôle est d’accueillir la roue avant de la moto. Pour ce qui est de la roue arrière, elle reste en contact avec la route. Après avoir arrimé l’ensemble, il faudra enfin démarrer le véhicule et remorquer la moto trial en toute sécurité. 

Remorquage grâce à un chariot spécifique 

Plusieurs entreprises sont spécialisées dans la commercialisation de chariots de remorquage spécifiques dédiés aux motos. En réalité, ces équipements se dessinent comme une remorque avec un arrière touchant presque le sol pour assurer efficacement le rôle de rampe. Au fond de la remorque se loge un dispositif de blocage à utiliser pour la roue avant. 

Bien sangler la moto trial 

Quelle que soit la méthode choisie, l’immobilisation de la moto de trial n’est pas une option. Il faudra pour ce faire, avoir recours aux sangles une fois que la moto a été embarquée sur la remorque. Avec le remorquage à plat, cette étape devient encore importante. 

Choisissez les points d’ancrage assez solides de la remorque. Réalisez ensuite un nœud épais à l’aide du brin de sangle flottant. L’objectif étant de prévenir un éventuel desserrage. 

Évitez de sangler la moto sur sa béquille. Elle risque de casser avec une contrainte intense ou si elle est fabriquée en matériau fragile. 

Vous l’aurez compris, la remorque d’une moto trial doit obéir à certaines exigences pour une opération sécurisée. Mais, vous devez par-dessus tout vous assurer du bon état du véhicule destiné à la tracter et de la remorque choisie.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer