Essais

Essai BETA 300 EVO SS 2-T

Face au millésime précédent, les nouveautés techniques se résument à un nouveau cylindre avec une surface d’embase redessinée et un boitier CDI double étincelle qui, associé à une nouvelle bobine d’allumage, promet une meilleure régularité moteur. Au menu donc, pas d’embrayage à diaphragme, une spécificité technologique d’ailleurs
surtout réellement appréciable par les tops pilotes Au rayon esthétique, ce n’est pas la folie non plus : on note juste une nouvelle plaque phare à diodes intégrant le régulateur, un habillage plastique de réservoir modifié et de nouveaux adhésifs ; pas sûr que les modèles 2017 se distingue donc aisément de leurs grandes soeurs des années précédentes. Ceci dit, la BETA 300 EVO SS 2-T demeure une très belle moto, bien pensée et bien finie, à la fiabilité reconnue, mais il faudra encore patienter un an de plus pour voir arriver un véritable nouveau modèle. Et cette Super Smooth (Super Douce de notre côté du Channel), elle se présente comment ? Eh bien justement, on aborde ici le seul reproche formulé par nos testeurs : hormis un très discret sigle SS sur la trappe de filtre à air et le bras oscillant, rien ne la distingue d’une Evo standard ! Cette discrétion d’apparence nous parait d’autant plus regrettable que cette Super Smooth pourrait bien représenter la moto idéale pour 90 % des pilotes : derrière un look donc très classique, la SS a bénéficié en interne des compétences des meilleurs ingénieurs de chez Beta qui ont réussi à lui procurer une incroyable facilité de pilotage ! A maintes reprises, on a en effet écrit dans ces colonnes que pour l’immense majorité des pilotes, les 300 étaient trop puissantes, trop exclusives : évidemment valorisantes, voire jouissives pour certains, mais totalement éreintantes pour tous passé la première heure de roulage intense… Mais d’un autre côté, leur couple conséquent était également très apprécié des randonneurs et pilotes de classiques. C’est là que chez Beta, ils ont été très malins. La gentille 300 SS offre aussi bien suffisamment de coffre et d’allonge pour permettre à P-V de s’envoyer dans des obstacles qui auraient sérieusement fait réfléchir nombre de Seniors 1… Dans les cailloux roulants ou le gras, la motricité est bien davantage préservée et cette réponse moteur progressive bénéficie à la précision du pilotage : les passages en zone sont clairement plus enroulés et plus propres.

Prix: 6 540 €

A retrouvez dans Trial Magazine N°82

• MOTEUR : mono 2-T refroidi par eau – 296,4 cm3 – alésage × course : 79 × 60,5 mm – carburateur Keihin PWK Ø 28 mm – boîte 6 rapports – mise en route par kick. • PARTIE-CYCLE : cadre monopoutre en alu hydroformé – fourche Sachs Ø 38 mm, déb. 165 mm – amortisseur Sachs monté sur biellettes, déb. 180 mm – freins à disque AV/AR Ø 185/160 mm, étriers quatre/deux pistons. • DIMENSIONS : hauteur de selle : 660 mm – empattement : 1 305 mm – réservoir : 2,8 l – poids réservoir plein : 75,2 kg (SS : 76 kg)

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Un commentaire

  1. bonjour,
    je n’arrive pas à avoir de vidéo de la nouvelle beta 300 SS.
    pour pouvoir faire un choix entre le modèle standard et celui-ci
    merci et bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Voir Aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer